Prévenir les secours

Urgences

Le témoin est le premier maillon de la chaîne de secours. Ce témoin, ce peut être vous, cela peut arriver chaque jour, à votre domicile, sur votre lieu de travail, sur la route ….

Les éléments qu’il transmettra au service de secours sont essentiels à l’envoi de moyen adéquat et dimensionné, et la localisation précise de l’intervention permettra l’arrivée rapide des engins sur les lieux.

Apprenez à donner l’alerte

 

Dès lors qu’une situation présente un risque ou un danger, en tant que témoin, vous devenez le premier maillon de la chaîne des secours, vous devez prévenir les services de secours.

Plusieurs numéros sont à votre disposition :

Le 15 : Le SAMU, pour tout ce qui concerne le secours à personnes.

Le 18 : Les Pompiers, secours à personnes, protection des biens et de l’environnement

Le 17: la police où la gendarmerie: trouble à l’ordre public

Le 112 : numéro d’appel pour toute demande de secours en Europe.

appelsecours

Dans tous les cas, si vous n’appelez pas le bon numéro, l’opérateur transférera votre appel vers le service concerné sans que vous n’ayez à raccrocher et recomposer un autre numéro.

Les personnes sourdes et malentendantes peuvent contacter ces différents service via un numéro unique joignable par fax ou SMS en composant le 114.

LOGO-1141

Donner des informations claires et précises de ce que vous voyez

  • Localiser le plus précisément possible le lieu de l’accident
    • En ville,donner la  rue, le numéro dans la rue et l’étage. En campagne, préciser route entre telle et telle commune, plus près de, au lieu dit ..
  • Expliquez le plus calmement possible ce que vous voyez (incendie, accident de la route, personne faisant un malaise…),
  • Précisez le nombre de personnes impliqués dans l’accident,
  • Identifiez vous en donnant votre nom et le numéro de téléphone où les secours pourront vous appeler (en cas de difficultés pour trouver votre position)

Un message d’alerte correct ressemblerait à cela :

 » Bonsoir, je suis M. DUPONT, au 0612345678, je suis face au 109 Rue Pierre Beucler à Beaucourt et je vois des flammes qui sortent d’une maison, c’est la toiture qui brûle, les habitants sont sortis et sont sur le trottoir, il me font savoir qu’il n’y a plus personne dans la maison. »

L’opérateur vous posera sans doute des questions supplémentaires afin de dimensionner le mieux possible les moyens qui vont se rendre sur place afin de perdre le moins de temps possible. Prenez le temps d’y répondre et attendez que l’opérateur vous demande de raccrocher, il vous le fera savoir uniquement quand il estimera avoir tous les renseignements pour donner suite à votre appel.

Pendant qu’il vous parle l’opérateur déclenchera le centre de secours le plus proche, renforcé au besoin, par d’autre centre.

Une fois l’alerte déclenchée, les sapeurs-pompiers sont prévenus par des appareils sélectifs (bips). A BEAUCOURT, les sapeurs-pompiers sont tous volontaires et sont donc rappelés par le bip pour se rendre au centre de secours, s’équiper et partir sur les lieux de l’intervention.

Le départ des secours se fait dans les meilleurs délais mais au maximum 7 minutes après l’alerte.

Attention : appelez le 18 et n’en abusez pas : le centre de traitement de l’alerte « 18 »  ne doit pas être encombré d’appels inutiles !

L’article 322-14 du code pénal prévoit que le fait de communiquer ou de divulguer une fausse information dans le but de faire croire qu’une destruction, une dégradation ou une détérioration dangereuse pour les personnes va être ou a été commise est puni de deux ans d’emprisonnement et de 30 000 € d’amende.

Est puni des mêmes peines le fait de communiquer ou de divulguer de fausses informations faisant croire à un sinistre et de nature à provoquer l’intervention inutile des secours. L’infraction est constituée alors même qu’elle n’entraîne pas le départ des secours.

1137c842

 

sauvervie-sourds-114

Partagez si vous aimez !