• Sauvetage en excavation

    Samedi 26 avril à 16h49, les secours sont alertés pour une personne bloquée en excavation sur la commune de Fêche-L’Eglise.

    Le CTA-CODIS engage aussitôt d’important moyen (VSAV+FPT BEAUCOURT – VLC SUD – GRIMP).

    Arrivés sur les lieux, les secours de BEAUCOURT, n’ayant pas de contact avec la victime qui à glissée dans une excavation profonde d’une dizaine de mètre, décident de faire descendre un chef d’équipe du FPT équipé du lot de sauvetage. Le contact est établi avec la victime, qui est indemne, mais n’arrive pas à remonter. Le CT GRIMP et ses équipiers se présentent peu après.

    La victime est sécurisé et remontée par ses propres moyens aidé par le GRIMP et le personnel de BEAUCOURT.

    IMG_20140426_173554_387_516_90 IMG_20140426_173559_387_516_90

    Visité par le médecin du SMUR de BELFORT, ce dernier, indemne, mais ayant eu une grosse frayeur, est laissé au soins de son épouse.

  • Feu SUARCE

    Article de l’est républicain

    DÉPÔT DE BOIS EN FEU À SUARCE (90)

    L’épaisse fumée était visible à des kilomètres à la ronde. Elle avait, il est vrai, matière à être alimentée. Hier en effet, peu après 13 h 30, un feu s’est déclaré dans des déchets de bois stockés sur un terrain appartenant à la société TTT (Transport tous travaux), hors agglomération de Suarce. Rapidement, l’incendie a gagné du terrain dans ce dépôt de 500 m², d’une hauteur estimée à environ 10 mètres. Soit 5000 m³ de matériaux en flammes à maîtriser.

    34 pompiers mobilisés

    Venus de l’ensemble du Territoire de Belfort, de Montreux-Château à Giromagny, 34 sapeurs-pompiers, placés sous la responsabilité du commandant Poirier, officier de garde départemental, ont déployé d’importants moyens pour circonscrire l’incendie : quatre engins pompes, un camion-citerne, trois lances classiques, deux lances canons sont simultanément entrés en action. Soutenus par des engins de chantier qui se trouvaient sur place, les pompiers ont maîtrisé le feu, y compris à l’orée de la forêt alentour où il menaçait de se propager.

    Le sinistre étant localisé en rase campagne, le long de la RD 13 en direction de Vellescot, deux grandes lignes ont été déployées pour approvisionner les secours en eau, puisée dans deux étangs dont l’un situé à plus de 800 mètres, au lieudit « La Noz Riteux ». Les opérations se sont déroulées en présence de Patrice Dumortier, maire de Suarce, une commune un temps plongée dans le brouillard.

    En fin d’après-midi, le tas de bois en cendre continuait de se consumer. En raison de son épaisseur, cela devrait encore être le cas aujourd’hui, voire durant plusieurs jours.

    Aucun blessé n’a été à déplorer, malgré l’importance du sinistre et l’intense chaleur qu’il dégageait.

    Syl. M.

    NDLR: Beaucourt, CCFL, FPT+MPR, VLR

  • PSSP

    Finale départementale du parcours sportif et des épreuves athlétiques à Montreux-Château

    Après le marathon de Paris, les sapeurs-pompiers se sont retrouvés samedi 12 avril pour une nouvelle épreuve sportive.

    A peine remis de leurs douleurs « marathoniennes », les athlètes sapeurs-pompiers se sont cette fois-ci confrontés, avec d’autres venus des 10 centres de secours du territoire, à diverses épreuves dignes du parcours du combattant. Courir en tirant un dévidoir pouvant peser jusqu’à 100 kg, puis se plier au sol pour passer sous les chicanes, continuer en portant 20 mètres de tuyau enroulé et passer une haie avec ; poursuivre par un lancer de cordes ficelées d’1,5 kg, jusqu’à 8 mètres de distance, sauter des obstacles en portant un sac de 15 à 30 kg sur l’épaule pour enfin franchir la ligne d’arrivée, vidé, éreinté mais heureux d’avoir tenu.
    Sous un soleil radieux, 142 sapeurs-pompiers se sont présentés sur la ligne de départ sur les 160 inscrits. Les sapeurs-pompiers du Centre de secours de Montreux-Château avaient tout préparé et organisé d’une main de maître sachant qu’il n’y avait pas de stade. Le parcours sportif se déroulait sur le terrain de football, la piste d’athlétisme fut improvisée autour du terrain. La compétition s’est déroulée dans de bonnes conditions et les coureurs de demi-fond se sont affrontés sur la piste en herbe, grâce au temps sec mais surtout grâce aux organisateurs qui, très réactifs, avaient tondu le gazon le matin même… Grand merci et bravo Montreux !

    Les cinq premiers du parcours sportif ainsi que les premiers des épreuves, dans chaque catégorie, sont qualifiés pour la finale régionale le 17 mai prochain à Besançon. – CM –

    Source: pompiers90.fr
    Un grand bravo au personnel de Beaucourt qui à participé à cette finale !