• Modernisation de l’alerte des pompiers

    UN NOUVEAU SYSTÈME DE CONSOLES ET DE GESTION POUR TOUS LES CENTRES DE SECOURSLES POMPIERS MISENT SUR LE WEB

     

    JEUDI SOIR 7/11, au centre de secours de Delle, en présence de Jean-Robert Lopez, préfet, d’Yves Ackermann, président du conseil général du territoire de Belfort et du Service départemental d’incendie et de secours, du lieutenant-Colonel Stéphane Helleu, des maires de Delle, de Beaucourt et de Châtenois-les-Forges, a été inauguré le nouveau système informatique qui gère à la fois l’alerte et la disponibilité des pompiers volontaires.

    Désormais, les sapeurs-pompiers pourront renseigner directement leur disponibilité par l’intermédiaire de leur ordinateur personnel ou de leur smartphone, grâce à un portail web, et ne seront plus obligés de se rendre à la caserne pour remplir leur planning. La saisie informatique des disponibilités permet désormais au chef de centre et à l’encadrement de gérer de façon plus pointue l’organisation du centre de secours.

    Le nouveau système, développé par la société Systel qui, depuis 1999, a mis en exploitation le traitement informatique des alertes, permettra désormais, depuis les centres de secours, de gérer aussi les interventions et de calculer l’armement des véhicules.

    Un investissement de 250.000 euros

    « La gestion informatique du départ de l’intervention s’effectue automatiquement et en moins de deux minutes, assure le lieutenant-colonel Helleu. Elle tient compte du lieu, du plan de déploiement des moyens et du motif de l’alerte, afin de sélectionner, selon la disponibilité réelle, le centre de secours, le personnel de garde et les véhicules. Le système déclenche le bip d’alerte des pompiers concernés. C’est un grand pas en avant qui va faciliter la vie du pompier au quotidien et optimiser nos interventions. »

    Le système d’alerte existant devait être modernisé, car il présentait des signes de défaillance. Il ne fallait donc pas seulement changer d’ordinateurs, mais le système tout entier.

    Le pilotage du projet a été assuré par le capitaine Régis Puricelli, sous la double autorité du chef de groupement, le commandant Ludovic Poirier et du chef de groupement opérationnel, le commandant Olivier Charpy. Le chef du service informatique, l’adjudant-chef Marc Stoessel en a assuré aussi la mise en œuvre.

    En juin, dans chaque centre de secours, le correspondant et le chef de centre ont été formés à la nouvelle console d’alerte reliée à un serveur installé dans les locaux de l’état-major, rue du Commandant-Rolland, à Belfort. Les adjudants-chefs Patrick Dewaelle et Laurent Maroilley ont assuré les formations des pompiers, aidés par les lieutenants Denis Galli et Régis Heidet. Les deux systèmes ont été utilisés durant tout l’été, les deux centres de Belfort-Nord et de Beaucourt servant de test début octobre. Dans tous les centres de secours, la bascule de l’ancien système vers le nouveau a eu lieu à partir du 7 octobre.

    Le coût de ce système informatique et de son déploiement s’élève à 250.000 €, dont 52.000 € de subvention de l’État.

    Ils ont dit

    Lieutenant-colonel Helleu : « C’est un grand pas en avant qui facilitera la vie des pompiers au quotidien ».

    Capitaine Régis Puricelli : « Les objectifs sont d’augmenter la disponibilité des pompiers volontaires, de faciliter la vie des chefs de centre par une gestion des effectifs à distance et d’augmenter nos capacités informatiques ».

    Yves Ackermann, président du SDIS : « La mise en œuvre de ce nouveau système doit favoriser la consolidation et l’encouragement au volontariat. Sa mise en place a demandé un gros travail ».

    Jean-Robert Lopez, préfet : « Cet investissement montre un réel effort pour que les pompiers soient encore plus au service de la population. C’est aussi une belle réalisation d’une entreprise française. Et encourager et conforter le volontariat ne peut être que positif ».

    Dominique Lhomme